0800 98 100

Appel anonyme et gratuit
Des spécialistes vous accompagnent
et vous soutiennent

Campagne Amnesty International / SOS Viol 2020

 

En 2019, Amnesty International (AI) a décidé de donner suite à la campagne « Quand c’est non, c’est non », organisée en 2014 en partenariat avec SOS Viol. Cette campagne a été lancée le 5 mars 2020 et a conduit à un travail mené avec AI sur plusieurs outils de campagne :

  • un sondage sur les violences sexuelles en Belgique,
  • des recommandations politiques,
  • une mise à jour du dépliant sur le viol.

Le sondage

Le sondage AI -SOS Viol a été réalisé en septembre-octobre 2019 par Dedicated, auprès de 2 300 Belges francophones et néerlandophones âgés de 15 à 85 ans. Le nombre de personnes de 15 à 25 a été suréchantillonné afin de traiter en profondeur certaines thématiques propres à la jeunesse et d’obtenir des chiffres représentatifs. Sur l’échantillon total, la marge d’erreur maximale est de ± 2,05%.

SONDAGE SUR LE VIOL EN 2020 : DES CHIFFRES ALARMANTS

Près d’un·e Belge sur deux a déjà été exposé·e à au moins une forme de violence sexuelle. Parmi la population, les femmes et les jeunes sont surreprésenté·e·s parmi les victimes. Les idées reçues sur la sexualité continuent également d’alimenter la culture du viol : un homme sur cinq pense par exemple que les femmes aiment être forcées.
Les aboutissements des parcours judiciaires des victimes de viol en Belgique restent inadéquats. 53 % des affaires de viol sont classées sans suite, et très peu des dossiers poursuivis aboutissent à une condamnation effective. 77 % des répondant·e·s au sondage pensent que la Justice n’est pas efficace pour retrouver les auteurs de violence sexuelle.

5 DONNÉES CLÉS

  1. Une personne sur deux en Belgique a été victime de violences sexuelles (47 %)
  2. Un jeune sur quatre a été victime de viol (24 %)
  3. Une victime de violence sexuelle sur deux y a été exposée pour la première fois avant l’âge de 19 ans (48 %)
  4. Une femme sur cinq a été victime de viol (20 %)
  5. Seules 14 % des femmes qui ont porté plainte pour des faits de violence sexuelle se déclarent satisfaites de cette démarche

Les recommandations politiques

Estimant que la problématique du viol requiert, de la part des pouvoirs publics compétents (aux niveaux fédéral, communautaire et régional) des actions coordonnées, Amnesty International et SOS Viol se sont concertés afin de retenir des recommandations phares sur lesquelles demander aux pouvoirs publics de s’engager.

Les recommandations de SOS Viol et AI sont consultables ici.

Le dépliant « En cas de viol : que dire ? que faire ? »

Le dépliant est consultable ici.

Que-faire-que-dire-en-cas-de-viol-25_25-ANESTY-corr

 

Pour en savoir plus sur la campagne, consultez le dossier d’Amnesty International sur le viol en Belgique en suivant ce lien

Appel anonyme et gratuit.
Des spécialistes vous accompagnent et vous soutiennent.

ASBL SOSViol – Rue Coenraets 23 – 1060 Bruxelles – info@sosviol.be

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Nous vous recontacterons dès que possible.

  • Décrivez votre situation s’il vous plait